Présentation

Qui est Loly Curl ?

Originaire de Nantes, de père martiniquais et de mère bretonne, mon histoire capillaire n'a pas été de tout repos.
Dès le plus jeune âge, mes soeurs et moi avons porté les cheveux courts. On nous prenait pour des garçons... A notre grand désarroi. Par manque de savoir-faire et de temps, c'était la solution la plus simple.
Puis à l'âge de 10 ans, mes cheveux sont défrisés car la présence de petits habitants indésirables sur ma tête persistait (les poux!!!!). Avec ce procédé, nous avons exterminé de manière radicale et définitive tout ce petit monde.
Et ENFIN ! Je peux avoir les cheveux comme les autres filles ! Je peux passer mes mains dans mes cheveux !

J'adopte très vite cette facilité de coiffage et je commence à vouloir me coiffer de différentes façons. A l'adolescence, je me tresse beaucoup. J'apprends les nattes collées, les braids et me fais un peu d'argent de poche en coiffant mon entourage.
Je prends de plus en plus de plaisir à coiffer mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi : je n'arrive pas à obtenir les mêmes résultats que la fille qui pose sur la boite de défrisage ? à avoir les cheveux des Américaines que je vois dans les clips vidéos à la télévision ? Moi aussi, je veux avoir des cheveux « L'OREAL !» « parce que je le vaux bien !! ».

Je me demande aussi, pourquoi il est si difficile en tant que femme noire et métissée de trouver un salon de coiffure qui va nous accueillir et pouvoir répondre à notre demande ? La plupart du temps, nous n'avons même pas le temps de faire notre demande que nous sommes remercié·e·s par un : « je ne coiffe pas ce type de cheveux !». A ceux et celles qui ont poussé la porte d'un salon de coiffure lambda, dites-moi à qui ce n'est jamais arrivé ?

Et c'est à partir de ce moment là que j'ai décidé de creuser la question. Après mon bac, j'arrive en région parisienne pour mes études de commerce. Mais très vite, je me réoriente vers la coiffure, un choix de coeur.

Nous avons tous des personnalités et identités différentes, mais nous avons tous une histoire commune. -les mêmes problématiques : cheveu sec, cassant, coupe pas adaptée, chute de cheveux, ... -des réflexions plus ou moins désobligeantes sur notre chevelure -de mauvaises expériences passées, etc... Nos cheveux font partie de nous et nous apprennent à savoir qui nous sommes. Ils nous aident à forger notre identité et à mieux nous connaître. Nous devons en être fiers. Si vous vous reconnaissez.. tentez une nouvelle expérience capillaire et humaine. Ensemble, vous en apprendrez davantage sur vous, vos désirs et ce qu'il est possible de faire ou non avec vos cheveux.

De multiples expériences

À 25 ans, C.A.P de coiffure en poche, je continue mon cursus en Brevet Professionnel pour approfondir mes connaissances et mon expérience. Le cheveu afro n'a pas été évoqué une seule fois pendant mon C.A.P. C'est regrettable...

Après avoir travaillé dans plusieurs salons « européens », je suis apprentie chez Kanellia, salon de coiffure afro-antillaise. J'y apprends et je comprends que chaque texture à ses spécificités, des besoins différents et ne se travaille pas de la même façon. Les techniques sont nouvelles et les outils de coiffage aussi. Je me rends compte que c'est une matière fragile qui offre une multitude de possibilités.

J'approfondis mes connaissances par le biais de différentes formations en technique, coupe , coiffage et conseil produits notamment au sein de l'Académie L'OREAL. Brevet Professionnel styliste, visagiste, coloriste-permanentiste acquis, je travaille dans différents salons où je suis confrontée à toutes les textures et nationalités possibles (Franck Provost, Niwel, l'Ecrin, Kanellia, R&Body, Hair Star, …). Un formidable terrain de jeu !!!!

Les femmes afros et métissées me confient qu'elles préfèrent se faire coiffer dans des salons aux enseignes connues et reconnues. Elles font confiance aux techniques et aux produits utilisés ainsi qu'aux coiffeuses qui sont obligatoirement diplômées, même si cela doit leur coûter un peu plus cher. Elles ont besoin de se sentir en confiance et accueillies dans un espace qui leur est spécialement dédié.


« La coiffure est pour moi une histoire d'identité et de personnalité avant tout »

Les femmes qui ont les cheveux bouclés ou frisés de type européen ont également du mal à porter leur texture naturelle. Elles ne trouvent pas les conseils adaptés concernant la coupe, le coiffage et leur entretien capillaire à domicile. Par conséquent, elles se lissent les cheveux. Riche de mon enseignement et de mon expérience en région parisienne, je décide de revenir sur Nantes afin de proposer un service de coiffure à toutes ceux et celles qui ne réussissent pas à trouver « chaussure à son pied ».

Je m'adresse à toutes celles et ceux :

  • qu'on refuse de coiffer dans les salons par manque de connaissances de ce type de cheveu
  • qui ne font plus confiance dans les coiffeurs
  • qui souhaitent en connaître davantage sur leurs cheveux
  • qui privilégient le naturel (cheveux et produits)
  • qui souhaitent prendre soin d'eux et de leur chevelure
  • qui ne veulent ressembler à personne d'autre qu'à elle(lui)-même
  • qui souhaitent des conseils personnalisés et cherchent une solution adaptée à leur(s) problème(s).

Réservation

Laissez vous guider et choisissez vos options